Le mardi sur son 31 #8

lemardisurson31

Bonjour à tous,

Bienvenue sur la huitième édition du rendez-vous littéraire : Le mardi sur son 31, lancé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de faire découvrir une citation de la page 31 du livre que l’on est entrain de lire !

Aujurd’hui je vous faire découvrir la plume d’Alexandra Bracken avec le premier tome de Passenger. Une très très bonne découverte qui nous embarque dans une aventure d’une autre époque. Le temps n’a pas de secret pour les pirates !

« – Qu’est ce que c’était ? l’interrogea Etta, sachant qu’elle tirait sur la corde.
– Oh, un vieil objet de famille dont j’avais hérité. En réalité, je le gardais pour une seule raison : je savais qu’en le revendant, je pourrais me payer un billet pour quitter Londres et m’éloigner de ma famille adoptive. J’avais conscience que ton arrière-grand-père me l’avait légué pour que je puisse décider de mon avenir. Je n’ai jamais regretté d’avoir vendu cette vieille babiole, car c’est grâce à cela que j’ai pu venir ici. Je veux que tu gardes à l’esprit que ce sont nos choix qui importent, au final. Pas les souhaits, ni les mots, ni les promesses. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s