La Cité du Ciel | Amy Ewing

Fin mai, j’ai commencé mon premier roman d’Amy Ewing : La Cité du Ciel, reçu grâce à Netgalley et les éditions Robert Laffon. J’ai un avis plutôt mitigé sur ce livre. D’un côté il y a pas mal d’éléments qui m’ont beaucoup plus, et d’un autre côté des choses qui m’ont dérangées dans ma lecture…

Roman The Cerulean - La cité du ciel d'Amy EwingLa Cité du Ciel
Auteur : Amy Ewing
Edition : Robert Laffont
Nombre de pages : 450
Synopsis : « Dans trois jours, Sera Lighthaven procédera au plus grand acte de foi qu’une Céruléenne puisse accomplir, annonça la grande prêtresse. Elle plongera du promontoire situé dans les jardins Nocturnes et répandra son sang pour rompre le cordon. Elle sera honorée et chérie par nous toutes tandis que nous voyagerons vers notre nouvelle destination. « 
Sera se sentait comme engourdie. Son cerveau refusait de faire le lien avec ce qu’elle venait d’entendre, comme si la grande prêtresse parlait de quelqu’un d’autre.
Nous sommes les Céruléennes, notre sang est magique. 
Ces mots prirent un sens nouveau et absolument terrifiant à ses oreilles. Son sang allait causer sa mort…

Je trouve que ce roman est scindé en deux parties : les chapitres se déroulant sur l’île de la Cité du Ciel, écrits du point de vue de Sera puis ensuite de Leela, et les chapitres se déroulant sur Terre, avec les points de vue d’Agnes, Leo et Sera.

J’ai adoré la partie se déroulant sur l’île. L’univers créé par l’auteure est incroyable. Ce monde magique, ce peuple de femmes, ces croyances… tout m’a conquis. Y compris l’intrigue tournant autour de la Grande Prêtresse et du cordon. C’est la partie se déroulant sur Terre qui m’a le plus dérangé. J’ai eu du mal à me repérer dans l’époque et la géographie des lieux. Autant les chapitres sur l’île sont très détaillés, autant ceux sur la Terre manque à mon sens d’indices de temporalité et de géographie.

Les personnages sont également répartis en deux catégories. J’ai bien aimé le personnage de Sera, bien qu’elle soit assez passive dans ce roman, et adoré Leela, qui nous raconte ce qui se passe sur l’île. Quand à Agnes, je ne l’ai pas apprécié plus que ça, de même pour son frère Leo, que j’ai trouvé carrément insupportable au début… heureusement, il s’améliore par la suite.

Le rythme est plutôt lent, même carrément trop lent ! Il n’y a quasiment pas d’actions, et il ne se passe rien de notable durant les trois quarts du roman. Tout le livre est construit autour d’une intrigue qui grandit au fur et à mesure. Les indices sont délivrés au compte goutte, et alors qu’on s’attend à une grande révélation final… rien, nada ! L’auteure nous laisse en plan, avec cette impression d’inachevé. Alors j’espère que le deuxième tome va envoyer du pâté, maintenant que tous les éléments sont en place, sinon je vais finir par m’endormir !

En conclusion, un roman tout de même sympa à lire, avec un bel univers et une écriture fluide. Mais je ne m’avancerai pas plus avant de lire le deuxième tome et de voir où tout ça nous mène !

challenge-8.png

 

Acheter ce livre sur Amazon

Publicités

3 réflexions sur “La Cité du Ciel | Amy Ewing

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s